Modèle d`endommagement de mazars

Posted on: February 12th, 2019 by
0

La figure 5. La comparaison des résultats du test triaxial modélisé à partir de Mazars et coll. (2015) en bleu et du modèle μ mis en œuvre conduit à la multiphysique COMSOL en rouge. Dans ce post, nous présentons une implémentation différente du modèle de dégâts de Mazars, dans ce cas en utilisant une physique générique (équation différentielle ordinaire du domaine) et une configuration de solveur spécifique pour permettre le stockage des variables d`historique. La principale caractéristique de la mise en œuvre est la définition de deux variables d`historique nécessaires dans le modèle de dommages mécaniques. Deux degrés de liberté supplémentaires (DOFs) sont ajoutés par cette nouvelle physique. On sait que le modèle de dégâts classiques de Mazars sous la contrainte plane sous-estime la force du béton sous compression biaxiale (par exemple Jirásek, 2011). Nous avons implémenté le modèle μ dans COMSOL suivant une approche similaire à celle du modèle de dégâts de Mazars. Jirásek M, 2011. Des dommages et des modèles de fissures enduits. Dans la modélisation numérique de la fissuration du béton. Rédacteurs: Günter Hofstetter, Günther Meschke, p. 1-49.

Dans cette ligne, COMSOL a développé une fonctionnalité pour accéder à des modèles de matériaux externes pour la mécanique structurelle dans un poteau par Ed Gonzalez (2015). Cette fonctionnalité est destinée à permettre la programmation de tout modèle constitutif désiré en tant que modèle de matériau externe à utiliser dans les applications COMSOL. Dans ce post, un exemple est présenté avec la mise en œuvre du modèle de dégâts de Mazars. Bien que cette fonctionnalité soit assez puissante, l`un des principaux inconvénients est la complexité d`accéder aux variables définies dans le code du matériau externe, ce qui complique le couplage avec d`autres physiques. Dans ce post, nous avons présenté une mise en œuvre alternative de modèles de dommages pour le comportement mécanique du béton à la fonctionnalité des matériaux externes de COMSOL. Nous avons utilisé une physique générique (équation différentielle ordinaire du domaine) et une configuration de solveur spécifique pour permettre le stockage des variables d`historique du modèle constitutif. Les modèles présentés peuvent représenter un comportement mécanique concret sous divers chemins de chargement. Les modèles sont mis en œuvre dans COMSOL en prenant soin spécial de la description des variables d`histoire. Les problèmes classiques de dépendance de maillage sont surmontés par la régularisation de la variable de dégâts grâce à un schéma amélioré par gradient.

Les modèles ont été validés par comparaison avec les résultats de différents tests expérimentaux. Les modèles mis en œuvre sont en mesure de prédire le comportement mécanique du béton dans des conditions confinées et peuvent être facilement couplés avec d`autres processus mécaniques, ainsi que la dégradation chimique ou les processus hydrauliques et thermiques.

Comments are closed.